Vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte et vous avez déjà hâte de donner naissance à votre bébé. Ce que vous pouvez faire en attendant, c’est vous préparer à l’accouchement et accueillir le nouveau-né dans votre couple. Comment se préparer à l’accouchement ?

Quel est l’objectif de la préparation à l’accouchement ?

L’accouchement est une étape majeure dans la vie d’une femme enceinte. La préparation à l’accouchement est donc très importante. Pendant votre grossesse, vous pouvez bénéficier de 8 séances de préparation à l’accouchement qui sont prises en charge à 100% par l’assurance maladie. Ces sessions sont animées par une sage-femme ou un médecin. Il s’agit d’expliquer comment se déroulent la grossesse, l’accouchement et les suites de celui-ci. Vous pouvez apprendre des exercices de relaxation et de respiration utiles pour l’accouchement. Pour éviter les maux de la grossesse, il existe des gestes que vous devez apprendre à adopter pendant la grossesse. Au cours de la préparation, vous apprendrez également le rôle des membres de l’équipe médicale en salle de naissance et les soins à apporter au bébé à la naissance. Grâce à ces séances, de nombreuses femmes enceintes seront rassurées et se sentiront moins seules. C’est aussi un lieu où les futurs parents peuvent se rencontrer et partager leurs doutes et leurs craintes. Une préparation accouchement est donc indispensable aux femmes enceintes pour les aider à vivre les neuf mois sans panique et de manière sereine.

Les formes de préparation à l’accouchement !

Chaque femme a sa propre identité, son histoire, son caractère. Afin de vivre pleinement la grossesse et l’accouchement, vous pouvez choisir la méthode qui correspond le mieux à vos propres repères et à votre mode de vie. Parmi les méthodes de préparation à l’accouchement, il y a tout d’abord la psychoprophylaxie. C’est une méthode qui consiste à dédramatiser l’accouchement, à contrôler la douleur et à réduire les tensions pendant l’accouchement. Vous apprendrez à respirer et à vous détendre. Ensuite, il y a la sophrologie. La voix monotone et douce du sophrologue vous apprendra à vous détendre tout en contrôlant votre respiration. Cette formation vise à vous faire prendre conscience de votre bébé, de votre utérus et à vous adapter à tous les changements de votre corps. Il existe également le yoga pour rechercher l’harmonie entre l’esprit et le corps. Il permet un travail musculaire complet et allie concentration et respiration, relaxation et souplesse. La gymnastique aquatique permet également de se préparer. Elle permet de soulager les problèmes circulatoires, les douleurs dorsales, la fatigue et les tensions, de tonifier les muscles abdominaux et dorsaux et d’assouplir le périnée. Autre préparation, le chant prénatal, qui consiste à faire plusieurs vocalises qui vous apprendront à contrôler votre souffle, à solliciter vos muscles abdominaux et à pratiquer l’inclinaison pelvienne. Enfin, il y a le massage. Il se pratique au cours du deuxième mois de grossesse et procure un bien-être physique, favorise le sommeil, soulage les douleurs et libère les tensions.

La préparation à l’accouchement “classique” !

En général, la méthode de préparation à l’accouchement “classique” est encadrée par un médecin ou une sage-femme dans l’établissement où vous comptez accoucher. La première partie sera une séance d’information sur la grossesse : les contractions, le développement du fœtus, la césarienne, l’accouchement, l’épisiotomie, l’allaitement. Au cours de cet entretien, les pères sont invités afin de les préparer à la parentalité. Ensuite, lors des réunions de groupe qui ont généralement lieu à la fin de la grossesse, des exercices physiques seront proposés. Pour écouter son corps, se détendre, gérer les désagréments de la grossesse. Il existe également des sessions consacrées à l’apprentissage de techniques de respiration. Enfin, une séance est consacrée à la visite de la salle de naissance.