Outre que les bonnes méthodes de calcul de l’ovulation, des positions sexuelles favorables et des vieilles recettes de nos grandes mères, le rôle d’une alimentation équilibrée demeure si important comme facteur indispensable pour tomber enceinte et voir ainsi répandre plus de joie et renforcer les liens de sa relation conjugale. De ce fait, l’étude diffusée par ‘’Obstetrics and Gynecology’’ en novembre 2007, affirme qu’il n’y a pas plus bénéfique qu’un régime alimentaire adéquat, un poids régulièrement contrôlé avec un peu du sport, pour voir naître son bébé tant attendu…

Les conseils ne concernent pas la femme toute seule

Les conseils alimentaires pour tomber enceinte ne sont pas uniquement destinés à la femme. Dans ce cadre alimentaire, les premiers conseils en général s’articulent autour de :

  • la non-adoption des régimes draconiens pour perdre vite du poids, durant la période où on souhaite tomber enceinte. La malnutrition d’une part et l’impact hormonal d’une autre part réduisent la fécondité;
  • l’adoption d’une alimentation saine et équilibrée intervient beaucoup dans l’amélioration de la qualité des spermatozoïdes et de la glaire cervicale ;
  • la rupture avec la mauvaise habitude de négliger des repas et prendre trop de sucrerie. Un taux de sucre très élevé dans le sang veut dire grande sécrétion de l’hormone de l’adrénaline qui nuit à la fertilitéen s’opposant à la progestérone (hormone préparant l’utérus pour la grossesse).

Un bon régime moderne et quelques recettes de grandes mères

Une alimentation déséquilibrée est responsable, selon différentes études, près du tiers des cas d’infertilité et troubles d’ovulation. Pour cela, il faut qu’on fasse attention à ce qu’on mange quotidiennement. Une nutrition bénéfique pour tomber enceinte consiste donc à adopter des aliments riches en:

  • protéines végétales : lentilles, petits pois, soja…;
  • vitamines : fruits (ainsi que les jus de fruits riches en vitamine C), épinards, noix (vitamine B9)…;
  • fer : poissons, sardines, thon, lentilles, pois chiches…;
  • fibres : légumes, fruits, pain complet, pâtes, Riz.;
  • produits laitiers entiers.

   Et adopter aussi des aliments pauvres en :

  • protéines animales, qui se trouvent dans les viandes rouges ;
  • acide gras, qui se trouvent dans les aliments industriels comme les pâtisseries;
  • produits laitiers écrémés.

 Tandis que les vieilles recettes de nos grandes mères comptent aussi parmi les bonnes méthodes en matière des aliments qui aident la femme et l’homme à avoir un bébé, à l’exemple des stimulants  représentés par l’ail, asperges, fenouil et ginseng, ainsi que la bonne infusion de sauge.