Vous ne vous sentez pas vraiment de bonne humeur, depuis ces derniers temps ? Pourquoi ne pas utiliser la lumière pour y remédier ? Selon les chercheurs, les femmes enceintes se rejoignent avec le raccourcissement des jours, donc à cause de la faible luminosité elles risquent de subir une dépression post-partum surtout durant le troisième trimestre de leur grossesse. En outre que son effet sur le moral, la luminothérapie vous permet également de vivre une grossesse paisible. Elle peut aussi agir sur les problèmes de peau enceinte et sur d’autres maux.

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

La luminothérapie est une technique ancestrale reconnue par la communauté scientifique qui consiste à utiliser les rayons lumineux de soleil pour les soins. La circonstance permet surtout de traiter la recrudescence de fatigue chronique et les troubles liés aux dérèglements d’horloge biologique telle que la dépression saisonnière en automne et en hiver. La luminothérapie inverse l’évolution à l’aide d’un procédé surprenant. Il s’agit de diffuser quotidiennement une lumière artificielle douce appelée « à large spectre » qui tend à imiter une exposition naturelle au soleil ou dont  les propriétés seraient aussi semblables que possible de celles du soleil. La lumière diffusée par la luminothérapie fait effet directement sur les récepteurs du cerveau. Il y a donc une modification de l’hormone de la mélatonine ou du sommeil, et le moral remonte et retrouve donc une bonne forme physique. Pour bénéficier de ses avantages, il faut exposer le visage et les autres parties du corps à la lumière de la lampe.            

L’utilisation de la lumière au cours de la grossesse

Il est connu qu’en période de la grossesse, certaines femmes souffrent d’une baisse de motivation et d’énergie. Sa grossesse ne la comble pas de joie, mais la femme déprime simplement. Ce risque de dépression augmente durant le dernier mois de la grossesse, car le nombre d’heures que la femme expose aux jours diminue. Ce cas est plus élevé chez les femmes enceintes dont le dernier trimestre se rejoint avec des jours courts en ce qui concerne la luminosité, et les diagnostics peuvent s’aggraver après la naissance de leur enfant. La luminothérapie peut résoudre ce problème. Vous pouvez aller vous promener au soleil, s’il ne vient pas chez vous. Sinon, il est aussi possible d’utiliser de lampe de luminothérapie à raison de 3 heures par jour. Cette photothérapie ne présente aucun danger pour votre bébé. Elle va permettre de retrouver le sourire et de se réjouir pleinement de votre grossesse. En plus d’êtres antidépresseurs efficaces, la luminothérapie peut aussi résoudre les problèmes de peau pendant la grossesse comme l’acné ou la vergeture. Elle permet également de traiter les troubles du sommeil et alimentaires.

Comment trouver la bonne lampe luminothérapie ?

Pour bénéficier de ces multiples bienfaits de la lumière, pendant tous les moments de la journée, il faut bien choisir la lampe luminothérapie. Elle est la solution idéale pour lutter le manque de lumière naturelle. Même si elle n’est pas aussi protectrice que la lumière du jour pendant la belle saison, elle permet quand même de compenser correctement notre carence  et aide à empêcher en grande partie psychologique et mal-être interne. Pourtant, il n’est pas toujours facile de trouver la bonne lampe luminothérapie parmi les nombreuses offres sur le marché. Pour en trouver, il faut d’abord, prendre en compte l’utilisation que vous comptez en faire. Il existe de différentes tailles disponibles selon vos besoins : une lampe à laisser dans  un seul endroit ou qu’on peut emmener partout. Ensuite, vous devez vérifier la notion de design ainsi que le budget. Pour éviter le danger, il faut penser aussi au type de la lumière qu’elle émet. Enfin, à propos de la puissance, elle est incontestablement liée au temps que vous anticipez accorder à vos séances de luminothérapie.