Ce n’est pas facile à vivre, et pourtant cela arrive dans 15 à 20% des cas. Il ne faut pas désespérer, une fausse couche ne vous empêchera aucunement d’avoir un enfant par la suite, n’ayez donc aucune crainte.

Déceler une fausse couche.

Dans le cas où vous êtes au stade de la grossesse précoce (avant 2 mois et demi), si vous saignez abondamment et en discontinuité. Il est possible que vous saigniez légèrement, ne vous affolez pas, c’est un phénomène normal lorsque le placenta se décolle quelque peu.

Cependant n’hésitez pas à consulter votre médecin en cas de saignements.

Il y a également un risque de fausse couche si les vomissements matinaux s’arrête d’un coup ou que les seins se dégonflent.

En cas de grossesse avancée (après 4 mois), le col de l’utérus sera certainement ouvert et des vous subirez de violentes contractions. Vous aurez aussi certainement des pertes de sang importantes ainsi qu’un écoulement du liquide amniotique.

Les causes de la fausse couche.

Lorsqu’elle est précoce, la fausse couche est souvent due à la non-viabilité de l’embryon.

Car à ce stade, vous n’avez en vous qu’un œuf et lorsqu’un dysfonctionnement chromosomique est détecté par l’organisme, ce dernier va naturellement écourter la grossesse, puisque l’embryon ne peut se développer de manière pérenne.

Pour diverses raisons, l’embryon pourrait ne pas d’être développé après la fécondation : il s’agit d’un œuf vide.

Concernant les fausses couches plus tardives (après 2 mois et demi), il s’agit en fait d’un problème d’ordre mécanique : c’est au niveau du col de l’utérus, s’ouvrant à chaque contraction sans se refermer alors qu’il doit rester souple et résistant. On trouve une solution à ce type de problème avant la prochaine grossesse, en général,  grâce à un cerclage du col de l’utérus.

Il est également possible que vous ayez contracté une infection virale, comme la vaginose (la plus commune) ou la listériose, principalement causée par des produits laitiers contaminés.

Si votre utérus est trop étroit pour un bon développement de l’embryon, une intervention chirurgicale est préférable. Cependant les grossesses de ce genre sont bien surveillées.

Et si je fais plusieurs fausses couches à la suite ?

A partir de 3 fausses couches consécutives, il s’agit de fausse couche à répétition.

Si cela vous arrive, votre médecin fera un examen complet de votre corps ainsi que des gènes de votre compagnon afin de déceler la cause de ces fausses couches.

Rassurez-vous, la majorité des problèmes sont réglés une fois cette cause découverte, grâce à une opération, ou bien par la prise de médicaments spécifiques.

Attention, la mère n’est  jamais fautive en cas de fausse couche. La fausse couche est due au hasard de la nature, alors ne vous alarmez pas.