Les femmes qui continuent de fumer tout en étant enceinte ne se rendent pas compte du danger qu’elles font courir à leurs bébés. En effet, les risques liés à la consommation de tabac sont nombreux : des malformations, un accouchement prématuré ou encore des risques de fausses couches. Pour ne pas avoir de malheureuses surprises, les futures mamans doivent se rappeler que les cigarettes et la nicotine qu’elles contiennent sont de vrais poisons tant pour elles que pour le petit être dans leur ventre.

Les effets de la nicotine

Les substances toxiques contenues dans le tabac dans les cigarettes ont des propriétés carcinogènes et mutagènes. Ils s’attaquent directement aux cellules humaines, viennent endommager l’ADN et diminuent le nombre d’ovocytes par ovaire.  Par ailleurs, les personnes qui fument ont plus de mal à concevoir des bébés et le tabagisme participe à augmenter le risque d’infertilité chez la femme de près de 60 %. Au su de ces constats troublants, beaucoup d’ex-fumeurs ont choisi d’arrêter de fumer, du moins pendant la durée de leur grossesse et l’allaitement de bébé.

Une maman qui fume devra s’attendre à diverses complications durant sa grossesse. Les composants de la cigarette tels que les métaux lourds, les nitrosamines et le monoxyde de carbone sont hautement toxiques. D’ailleurs, cette dernière est la plus dangereuse, car une fois qu’elle pénètre dans l’organisme de la mère par le biais de chaque bouffée, elle va provoquer un déficit en oxygène chronique en se fixant à ses globules rouges à la place de l’oxygène. Pour rappel, même si la concentration de monoxyde de carbone est nocive pour la mère, il l’est deux fois plus pour le fœtus.

Les effets du tabagisme se remarquent également après la naissance. En effet, le poids des bébés qui ont des mères fumeuses est nettement inférieur à celui d’un bébé qui a une mère qui ne fume pas. Or, un nouveau-né affichant une insuffisance pondérale est fragile et facilement vulnérable.

Pourquoi une future maman doit-elle arrêter de fumer ?

Le fait de fumer est déjà en lui-même nocif pour la santé alors, pour une femme enceinte, les effets seront mille fois pires. Celles qui hésitent encore à arrêter de fumer devraient y réfléchir à deux fois et prendre conscience des effets que cela aura sur le petit être qu’elles portent en leur ventre.

Outre le fait que cela affecte la respiration du bébé, le tabagisme pendant la grossesse est responsable de nombreuses autres affections comme une grossesse extra-utérine ; des fausses couches ; des saignements vaginaux importants ; un décollement prématuré du placenta ; une rupture prématurée des membranes ; un accouchement prématuré ; un retard de croissance in utéro ; une insuffisance pondérale de bébé à la naissance et diminution du lait maternel. Et dans certains cas, les mères fumeuses doivent faire face à des complications lors de l’accouchement et devront compter avec le risque du Syndrome Mort Subite du Nourrisson.

Après la naissance, les effets se multiplient car la nicotine va attaquer le système nerveux du fœtus et du nourrisson. Les problèmes respiratoires s’enveniment et à cela s’ajoutent souvent des problèmes d’asthme ou d’allergie.

Comment arrêter de fumer pendant la grossesse ?

Le mieux est d’arrêter de fumer avant la grossesse, car cela favorise la conception et permet de ne pas soumettre le fœtus aux risques qu’induit le tabagisme. Si les patchs et autres médicaments dédiés sont conseillés, d’autres approches plus originales viennent d’apparaitre comme l’hypnose par exemple. Parmi les solutions les plus encourues, on note également les centres qui proposent des consultations de tabacologie. Après quelques séances, la mère sera moins encline à continuer de fumer.

En arrêtant de fumer, la mère protège son bébé de tous les effets nocifs des composants du tabac. De plus, elle ajoute quelques années de plus à son espérance, ce qui améliorera ses chances de voir grandir ses enfants et ses petits enfants.