Le cycle menstruel joue un rôle essentiel dans la procréation. Comprendre comment fonctionne le cycle menstruel de la femme vous aidera à optimiser vos chances de tomber enceinte.

Cycle menstruel ? Kesako ?

C’est dès l’adolescence que les jeunes filles connaissent leur premier cycle menstruel : il commence avec les premières règles. Ce cycle sera ensuite régulier, composé de quatre phases sur une durée totale de vingt-huit jours. La ménopause correspond à la fin de ces manifestations hormonales.

La plupart des femmes utilisent aujourd’hui la pilule comme moyen de contraception, cette méthode a pour objectif de modifier le cycle hormonal afin d’éviter de tomber enceinte accidentellement.  A l’inverse, celles qui souhaitent devenir mamans peuvent s’inspirer de leur cycle menstruel pour favoriser une fécondation plus rapidement !

Un cycle menstruel dure généralement vingt-huit jours décomposés en quatre phases principales, cependant, les calculs trop mathématiques ne seront pas toujours justes : chaque femme est différente et les cycles ne sont pas toujours réguliers ! Il est donc important de comprendre et de ressentir son corps afin de pouvoir espérer de bons résultats.

Les quatre phases du cycle :

La phase menstruelle est facile à repérer : elle commence le premier jour des règles. Elle dure généralement cinq jours. La perte de sang de cette période s’explique par la destruction de l’endomètre (muqueuse utérine qui tapisse l’utérus et qui accueille l’ovule fécondé).

La phase folliculaire suit la phase menstruelle, elle dure neuf jours : les hormones s’activent, les œstrogènes sont produits, l’endomètre s’épaissit et se vascularise.

Vient ensuite la phase ovulatoire qui dure quatre jours.  L’ovaire libère l’ovocyte, l’endomètre s’épaissit, c’est LE moment d’avoir des rapports sexuels pour les futures mamans !

La phase lutéale quant à elle termine le cycle sur une période de dix jours : le taux d’hormones diminue, l’endomètre se dégrade, ce phénomène entrainera les règles et donc, la phase menstruelle.

 Peut-on reconnaître les phases en observant notre corps ?

Il est possible de détecter les phases en étant attentive aux manifestations de notre corps. Voici quelques indices :

Les glaires que nous n’aimons pas beaucoup retrouver dans nos sous-vêtements peuvent pourtant nous aider à savoir où nous en sommes (il faut bien qu’elles servent à quelque chose celles-là) !  Lorsqu’elles sont épaisses et visqueuses, vous pouvez deviner que vous  n’êtes pas dans une période favorable  la conception, en effet, ces dernières seront plutôt liquides et très fluides pendant l’ovulation afin de favoriser le passage des spermatozoïdes de monsieur.

Vous pouvez également vous fiez à votre col de l’utérus ! Ce dernier aura tendance à être plus serré lorsque vous n’êtes pas en période d’ovulation. En revanche, il sera tout à fait réceptif à un gros câlin et s’élargira lorsque votre corps sera prêt à procréer, la nature est bien faite n’est-ce pas ?

Pour terminer, la température du corps peut aussi être un indice : elle augmente légèrement les jours précédents l’ovulation. Cette méthode est plus difficile à détecter.

Bref, écoutez votre corps, il vous guidera naturellement vers la maternité !