Le bouchon muqueux est assimilable à une substance gluante dont le rôle est de protéger le fœtus durant la grossesse. Comme sa perte est indolore, très peu de femmes arrivent à situer le moment où cela survient. La plupart ne sauraient même pas le reconnaître. Il s’agit pourtant d’un signe que l’accouchement est proche. Pour éviter de s’alarmer inutilement durant sa grossesse, il est conseillé de bien se renseigner sur le sujet.

Comment se forme le bouchon muqueux ?

La formation du bouchon muqueux est un phénomène normal observé chez la femme. Au niveau de l’entrée du col de l’utérus, une substance gélatineuse est sécrétée. Il s’agit de la glaire cervicale. Elle est de couleur claire, généralement blanche ou jaune. Son rôle principal est de faciliter la pénétration des spermatozoïdes dans l’utérus. En d’autres termes, cette substance aide à la fécondation de l’ovule. S’il n’y a pas fécondation, la glaire s’épaissit pour bloquer le passage des éventuelles infections. Elle est ensuite éliminée naturellement avec les règles. Son écoulement est assimilable à des pertes blanches glaireuses avec parfois, un peu de sang.

Dans le cas où l’ovule est fécondé, la glaire devient de plus en plus consistante. Sous l’effet des hormones de grossesse, elle se coagule et s’épaissit. Ce phénomène survient habituellement vers la quatrième semaine de grossesse. La maturation de la glaire cervicale conduit à la formation du bouchon muqueux. Il est constitué d’un mucus contenant une glycoprotéine appelée mucine. La fonction de cette glande est de stopper la réplication virale ainsi que de bloquer l’entrée des bactéries et germes dans l’utérus. De par ses propriétés immunologiques, ce bouchon de mucus émet une réponse inflammatoire en présence des infections. Il se renouvelle naturellement tout au long de la grossesse pour protéger le fœtus. De nombreuses études ont démontré qu’un bouchon muqueux jouant mal son rôle peut donner lieu à un accouchement prématuré.

Quels sont les différents aspects du bouchon muqueux ?

Le bouchon muqueux reste en place au niveau de l’entrée du col de l’utérus pour empêcher les bactéries de passer. Néanmoins, toutes les femmes enceintes finissent par le perdre à un moment ou à un autre de la grossesse. Bon nombre d’entre elles ignorent encore à quoi le bouchon muqueux ressemble et comment reconnaître sa perte.

Il faut déjà savoir que la couleur, la consistance et le volume perdu varient d’une femme à une autre. En général, le bouchon muqueux se présente sous la forme d’un amas de glaires épaisses. Il se compose d’une substance gluante et des cellules desquamées. Sa teinte peut parfois être foncée mais est couramment blanche, grise ou rosée. La perte du bouchon peut aussi s’accompagner de stries sanglantes dues à la rupture de petits vaisseaux sanguins au moment du détachement. À remarquer qu’il ne s’agit nullement de caillot de sang. Si ce phénomène survient pendant votre grossesse, vous devez impérativement contacter un médecin ou une sage-femme.

L’aspect du bouchon muqueux est similaire à celui du blanc d’œuf cru. De par cette consistance, il assure l’étanchéité de l’orifice du col de l’utérus. Vous le reconnaîtrez aussi à son odeur fétide. Pour ce qui est du volume de la perte du bouchon, il est approximativement équivalent à une cuillère à soupe. Il arrive cependant que l’évacuation se fasse petit à petit et s’étale sur plusieurs jours.

 A quel moment de la grossesse perd-on le bouchon muqueux ?

Pour gagner en efficacité, le bouchon muqueux ne cesse de se consolider et de se régénérer au cours de la grossesse. Cela étant, il est possible de constater sa perte suite aux contractions physiologiques du muscle utérin. Elles surviennent vers le début du deuxième mois de grossesse et sont différentes des contractions de l’accouchement. Il n’y a pas de quoi s’alarmer, ce phénomène est tout à fait normal. D’ailleurs, la substance évacuée se mêle aux sécrétions naturelles, très abondantes durant la grossesse. Pour cette raison, il est très rare de la remarquer.

Durant le dernier trimestre, le col de l’utérus subit une transformation. Il commence à s’ouvrir et à se raccourcir. La glaire cervicale, autrement dit, le bouchon devient plus fluide et s’échappe peu à peu. Dans le cas d’une première grossesse, le col reste souvent fermé et long jusqu’au moment de l’accouchement. À partir de la deuxième grossesse, il devient plus élastique. En effet, il aura déjà été stimulé et s’ouvrira plus rapidement. Chez certaines femmes, la perte survient progressivement, quelques semaines avant l’accouchement. Dans ce cas, il est plus compliqué de se rendre compte que le bouchon a été expulsé. Aussi, durant le dernier mois, il se mélange avec les pertes blanches ce qui le rend difficilement reconnaissable. Il est également possible d’évacuer son bouchon muqueux pendant sa douche ou encore en allant aux toilettes.

Faut-il s’inquiéter de la perte du bouchon muqueux ?

L’expulsion du bouchon muqueux est un phénomène naturel de la grossesse et peut survenir dès la quatrième semaine. Il est tout à fait possible que la grossesse se poursuive sans aucun problème après cela. Toutefois, s’il s’agit du premier bébé, il est conseillé de contacter un médecin pour se rassurer. À noter également que la perte du bouchon muqueux n’est pas toujours signe d’un accouchement imminent. Cette remarque est d’autant plus pertinente si la date probable de l’accouchement est encore éloignée. S’il n’y a pas d’autres signes annonciateurs, vous n’avez pas à vous rendre à la maternité. Il faudrait juste que vous le signaliez à votre sage-femme ou gynécologue au cours de votre prochain entretien.

Il faut également garder en tête que la perte du bouchon muqueux ne signifie pas que le bébé est en danger. Peu importe que vous soyez proche du terme ou non, tant que la poche des eaux n’a pas été rompue, votre enfant est protégé. Ni vous ni lui n’êtes exposés à aucune sorte d’infection. Il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter. Vous devez juste prendre le temps de vous reposer pour mener la grossesse à terme. En définitive, si vous perdez votre bouchon muqueux, cela voudra seulement dire que votre accouchement approche. Il s’agit d’un message que votre corps vous envoie pour dire qu’il est prêt à mettre le bébé au monde.

Quels sont les autres signes annonciateurs de l’accouchement ?

Même si vous ne vous rendez pas compte de l’expulsion du bouchon muqueux, ce ne sera pas grave. Il existe d’autres signes annonçant le début du travail. Pour commencer, il y a les contractions utérines. Il vous faut être vigilant dès qu’elles deviennent fréquentes. Elles se caractérisent par une douleur vive, rythmée et d’intensité croissante. Si vous en êtes à votre première grossesse, dès que l’intervalle des contractions avoisine les dix minutes, allez à la maternité. Pour un deuxième ou un troisième enfant, rendez-vous là-bas dès lors que vous sentez que les contractions sont régulières. Si au contraire, elles sont très espacées, vous n’avez pas à vous alarmer. Ces douleurs sont dues à la pression qu’exerce votre bébé sur le col de l’utérus. Ce phénomène est sans danger pour votre grossesse.

Un autre signe annonciateur d’un accouchement imminent est la rupture de la poche des eaux. Dans ce cas, vous observerez un écoulement de liquide transparent et inodore semblable à de l’eau. Il s’agit du liquide amniotique. La perte peut être franche ou continue, dans le cas d’une fissure de la poche. Dès que ce phénomène survient, vous devez aller à la maternité sans perdre de temps. En effet, à ce stade, votre bébé n’est plus protégé des infections. Il est aussi fréquent que le bouchon muqueux soit expulsé au cours de la dilatation du col, au moment où la poche des eaux se perce. Les contractions s’intensifient, votre bébé est bientôt là.