La danse prénatale est une succession de mouvement dont les bienfaits ont été certifiés par les gynécologues. Il s’agit d’enchaîner plusieurs figures et des exercices simples dont le but est de préparer la femme à l’accouchement. Ainsi, chaque séance vise à faire travailler tous les muscles du corps en particulier ceux qui sont destinés à l’accouchement.

La danse prénatale, que faut-il savoir ?

La danse prénatale se spécifie par sa douceur et ses gestes bien réfléchis. Elle a pour rôle de vous accompagner tout au long de votre grossesse et de vous préparer mentalement, spirituellement et physiquement à l’accouchement. À l’instar des autres danses cette discipline requiert des mouvements fluides et très artistiques. Plusieurs gynécologues ont certifié le fait qu’elle ne constitue aucun danger que ce soit pour la maman ou le bébé. Une telle discipline reste respectueuse face à l’évolution de la grossesse et ne nécessite aucun mouvement complexe. Des ateliers de danse sont organisés toutes les semaines et les cours évoluent en fonction de l’état de la future maman, de son rythme, mais aussi de celle du bébé. En outre, cette danse prend en considération, le corps de la femme en entier, son état, son évolution et les centres de gravité qui se modifient au fil du temps. Cette discipline prend également en compte les maux et les fragilités de la femme durant sa grossesse. Elle a donc pour rôle d’apaiser le corps et l’esprit en vue de vous préparer pour le grand événement tant attendu.

En quoi cette danse consiste-t-elle exactement ?

Il a noté que la danse prénatale se fait plus au niveau du ventre. Une telle discipline a pour rôle d’améliorer la santé physique de la maman tout en veillant à son bien-être psychologique. En outre, les enchaînements de mouvements permettent donc à la maman de prendre soin de son corps. Grâce à cette danse prénatale, vous serez épargné des maux de dos et des articulations douloureuses. Certaines figures font également travailler votre périnée avant l’accouchement. Mieux encore, des exercices de respiration sont proposés lors des séances en vue de bien canaliser votre force et de calmer votre esprit. C’est ainsi que vous allez ressentir une sensation de légèreté corporelle et spirituelle en dépit du poids de votre ventre. Les demi-tons des instruments à cordes font travailler vos hanches, votre poitrine, mais surtout votre ventre tout rond. Après avoir bien bougé ces parties de votre corps, vous allez désormais passer par vos poignets pour arriver jusqu’à votre nuque. En outre cette danse vise absolument toutes les parties de votre corps. Elle sollicite donc des mouvements souples et félins qui font travailler le buste, vos bras, vos épaules, vos bassins et chevilles sans pour autant oublier votre ventre qui est l’emblème de cette pratique. D’une manière globale, elle est très adaptée au corps de la femme enceinte.

Quels sont les bienfaits de cette danse prénatale ?

Au-delà de la tranquillité du corps et de l’esprit, la danse prénatale assouplit le corps et le rend donc apte à donner naissance. Pour les plus curieuses, vous pouvez jeter un coup d’œil en ligne en regardant les vidéos de la danseuse prénatale Sonia. De là, vous allez remarquer des mouvements fluides qui s’alternent d’oscillation rapide ou de balancement fluide. Grâce à la fluidité de ces mouvements, les muscles du dos, de la poitrine et des cuisses vont se renforcer. D’ailleurs, ce renforcement du périnée est très bénéfique pour le corps d’une femme enceinte, car il apporte plus de soutien pelvien réduisant ainsi les risques de fuites urinaires. Pour ce qui est des mouvements ondulés et rapides, ils agissent de manière très bénéfique sur les appareils génitaux et l’intestin. En effet, ces mouvements assurent une meilleure circulation sanguine et une motricité digestive améliorée. Aussi, assister à des cours de danse prénataux vous permettra d’afficher vos formes et donc d’avoir une vision positive de votre corps. En effet, personne ne va reprocher la danseuse d’être pulpeuse. Comme vous pouvez le constater sur les vidéos de danse prénatale de Sonia Duchesne, les costumes de danse légère qui dévoilent les courbes, les bassins et le ventre tout rond permettront à chaque future maman d’afficher des formes et d’être fier de son corps. Qui plus est avec les mouvements dotés d’une certaine élégance, elles pourront exprimer leurs sensualités et féminités avec grâce. Comme vous ne serez jamais seule durant les cours de danse, ce serait alors une occasion rêvée de vous lier d’amitié avec les autres futures mamans qui vivent aussi la grossesse donc une situation similaire à la vôtre.

Qui peut suivre ces cours de danse ?

Nul besoin d’être une danseuse professionnelle pour pouvoir intégrer les ateliers de danse. Cette discipline convient à n’importe quelle femme enceinte désireuse de rester active pendant la grossesse. Seule l’envie compte et aucun niveau n’est requis. Ce n’est pas aux participantes de s’adapter à la danse, mais c’est à la discipline de s’adapter au niveau de la future maman. Chacune de ces pratiques a donc son propre rythme et il faut toujours rester à l’écoute de ses envies et de ses sensations. Malgré le fait que les gynécologues ont certifié la sûreté de cette discipline, il est toujours préférable d’attendre les 12 semaines de grossesse avant de se lancer dans l’aventure. Bien évidemment, toute pratique durant la grossesse nécessite un certificat médical de votre médecin approuvant ainsi une telle activité physique. Il faut aussi être très attentive quant aux cours à laquelle vous prétendez. Vous êtes même recommandé de vous faire accompagner par une sage-femme pour ne pas vous tromper dans votre décision. Toutefois les vidéos de Sonia Duchesne la danseuse peuvent également vous aider si vous en avez pour votre argent et si vous ne désirez pas vous déplacer. En revanche, vous devriez veiller à ce que les mouvements conviennent à votre condition. Pour celles qui ont succombé sous le charme de cette danse, sachez qu’il est possible de poursuivre cette discipline même lorsque votre grossesse arrive à terme.

La danse prénatale peut-elle devenir un accompagnement global ?

Comme vous pouvez le constater sur les vidéos en ligne de Sonia Duchesne, la danse prénatale peut non seulement vous accompagner durant la grossesse, mais aussi l’accouchement. Vous pouvez même continuer de la pratiquer durant le travail pour vous aider à vous détendre. Notez que cette discipline sert à compléter les préparations à l’accouchement, mais à elle seule, elle n’est pas certifiée à assurer une telle tâche. Durant le travail, la pratique de la danse prénatale va vous aider à délier votre muscle et votre corps. C’est de cette manière qu’elle va soulager les douleurs liées aux contractions. Outre que la souffrance de votre corps, elle va aussi apaiser votre esprit, car au lieu de stresser sur la douleur vous allez plus vous focaliser sur les mouvements de la danse. En effet, vous serez tellement concentré sur les mouvements si fluides, la respiration et la musique que vous n’aurez plus de temps à consacrer à la douleur. Aussi, en pratiquant ces figures, vous allez accélérer le travail et favoriser les contractions. Grâce à cette danse, le col va se dilater rapidement facilitant ainsi la descente du bébé. Après l’accouchement, cette même discipline vous permettra de récupérer plus vite. En d’autres termes, c’est une solution à ne pas écarter pour ceux qui veulent tranquilliser son corps et son esprit pendant et après la grossesse.